03 mai 2019

La Turque à l'arène

Je me souviens de cette jeune femme que je vis sur une plage où mon épouse m’avait traîné pour le bonheur de mes filles. Elle était assise à quinze mètres ; elle portait une robe noire et étroite, et semblait chaperonnée d’une demi-douzaine de sœurs moins belles qu’elle, plus grasses, plus quelconques, comme le sont souvent les femmes maghrébines d’un certain âge. (Dois-je ajouter, ici : désolé ?) L’image aussitôt m’a inspiré quelques rimes, que j’ai notées tout de suite sur ces tout petits papiers, moins grands que... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 18:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 mai 2019

Cimetière des imbéciles

Par ce titre provocant, je veux dénoncer l’appétence inutile et bornée pour les actions irréfléchies et les traditions en tous genres et, en particulier parmi elles, pour toutes les simagrées dérisoires et néfastes qu’on nomme croyances et religions. L’espoir de l'emplacement où l'on sera enterré et du recueillement que la vision de cette tombe suscitera peut-être ne provoque chez moi aucune sympathie : c’est qu’on imagine toujours la mort à travers le prisme de la vie ; on voudrait séjourner quelque part et être un peu... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2019

Rêve et réminiscence

Il faut que j’explique mon rapport singulier avec l’univers des rêves. Depuis mon adolescence, je forme ce qu’on appelait (j’ignore si l’appellation a changé) des « rêves conscients ». Ce qui signifie que j’ai pris peu à peu l’habitude de savoir que je rêve au moment où je rêve, au point qu’aujourd’hui je ne forme plus aucun rêve où je ne me sois du moins « interrogé » si je rêve. C’est que mon moi rationnel distingue toujours au cœur du songe quelque élément impossible, et plutôt que de l’ignorer comme cela... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 12:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 avril 2019

Les vacances de l'esprit

Ah ! mon bon orgueil ! ce vice chrétien ! Avez-vous remarqué : chaque fois qu’un individu veut se hausser un peu et prétend s’être rendu digne de quelque chose, il se trouve aussitôt un religieux ou un quidam amateur de proverbes pour lui rétorquer qu’il n’est rien, que l’humilité est une vertu même quand elle ment, et qu’il ne faut croire qu’en la puissance d’autrui, de Dieu, de l’Église ou de personne ! Bah ! c’est à désespérer du genre humain si nul ne peut affirmer s’être élevé quelque part, ne... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 16:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
23 avril 2019

Anamour

Certainement, je suis en train de retarder le moment d’écrire « sérieusement » parce que j’anticipe de nouvelles polémiques. Je vais encore me faire mal comprendre, on supposera que je cherche délibérément à provoquer, et beaucoup vont me juger inhumain, me faire des reproches, me largement détester… Il faut pourtant entendre que tout ceci m’est accidentel ! C’est que je crois toujours n’être pas fort original, et toujours je me rends compte trop tard de ma différence. Par exemple, je suppose mon avis partagé et très... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2019

La mort, ce voyage

Depuis que je suis adulte et en capacité de réfléchir par moi-même, il m’apparaît que la mort devrait être regardée différemment, et non pas de la façon médiocre et ordinaire : la mort ne doit pas faire peur, et je prétends qu’il n’y a nulle raison d’en être effrayé. L’inconnu ? Et depuis quand l’inconnu fait-il peur ? Il n’y a que des esprits incapables d’imagination pour se figurer qu’ils connaissent réellement le monde où ils vivent ! L’extinction, la fin de la vie, l’anéantissement peut-être ? La plupart... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 10:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

21 avril 2019

Réflexions sur l'écologie

Il faut à toute science un fondement inébranlable : c’est sur cette certitude et après avoir suivi attentivement les développements de spécialistes que j’ai fini par admettre qu’il y avait, dans le substrat de la réflexion sur l’écologie et dans ses corollaires contre l’homme, quelque chose d’infondé et dont la teneur tient essentiellement d’une morale rassurante et préétablie. Pourtant on verra, après m’avoir lu, que ma critique ne nie point la science elle-même et ses observations objectives, mais seulement la pensée... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 09:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 avril 2019

Météo !

Je me suis laissé dire que Météo France était l’un des services météorologiques les plus dispendieux d’Europe, et peut-être même le plus cher pour une surface géographique seulement un peu plus étendue que la moyenne. Coût total : 410 millions d’euros en 2018. La Cour des Comptes n’est évidemment pas en grande amitié avec ce service, mais elle boude à peu près tout ce qui occasionne des dépenses, au point que si elle jetait un jour un regard sérieux sur ses propres frais de fonctionnement, elle proclamerait sans doute aussitôt sa... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2019

L'incendie de Notre-Dame (part 2, préquelle)

Allô, M. le Président ? Ici le Préfet… de Paris. On a un problème, là. C’est sérieux, ou c’est juste pour le plaisir de rejouer Apollo 13 ? Très sérieux, Monsieur. Un incendie. La cathédrale Notre-Dame. Au niveau des toitures, quelque chose de grave. C’est lié sans doute à la rénovation en cours, puisque ça a pris juste au-dessus des échafaudages. Les pompiers sont sur le coup. Ah… Ça m’embête un peu, à cause de l’allocution prévue ce soir : vous savez, le résultat du Grand Débat. Ma copie n’est pas prête, on a filmé... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2019

L'incendie de Notre-Dame

Priez, pèlerin ! Notre-Dame a brûlé ! Notre-Dame fut en feu ! Eh bien ! que de bruit, Monsieur ! À qui vous adressez-vous ? Depuis quand permet-on que des hommes portent des robes écarlates en plein Paris ? Est-ce déjà la Gay Pride ? non ! Appelez-moi Père, et, devant un évêque, prosternez-vous un instant ! Vraiment, Monsieur, à moi qui ne donne du Maître ou du Docteur ni devant un avocat ni devant un médecin, vous m’en voyez embarrassé. Gardez-vous bien que votre calotte... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 20:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]