Henry War

28 juin 2022

Deux conseils pratiques pour écrire sans fatigue

Il n’y a que la fatigue pour vraiment empêcher d’être en disposition d’écrire : toute autre condition ne s’y oppose point, et l’on peut autant écrire dans la douleur, dans l’épreuve, après un effort, en manquant de temps, parmi une foule, en déplacement, avec l’envie d’uriner ou le désir de rapports sexuels, sans rien perdre de la qualité de son écriture (on écrira peut-être moins ou davantage, voilà tout). Mais la pensée confuse, les idées peu claires, l’impression mentale d’une lenteur, qui, seules, défigurent indiscutablement... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2022

Dits et Contredits, Karl Kraus, 1909

L’art de l’aphorisme est selon moi une science très méticuleuse, faite pour être exacte, qui obéit à des principes stricts de composition et ne tolère ni approximation, ni feinte, ni jeu. Je ne m’accorde pas avec Kraus sur l’idée que « l’aphorisme ne coïncide jamais avec la vérité ; il est soit une demi-vérité soit une vérité et demie ». (page 179) : l’aphorisme se doit d’être tout justement une vérité, de celles que le lecteur découvre avec révélation et pénétration, autrement il n’est qu’une formule mondaine,... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2022

État second

Toute la passion subjugante de la sexualité pour l’homme consiste, selon moi, à observer comme une femme peut radicalement quitter son rôle social et devenir, n’en déplaise à ces « féministes » qui y voient une dégradation, une sorte d’objet irrationnel de plaisir, un abandon aux instincts les plus violents, un oublieux et béant appel de jouissance et d’orgasme. L’électrique montée pulsionnelle sur sa peau et dans ses reins, l’affolement délicieux de son souffle comprimé où reste d’abord un reste de crainte, la progression... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2022

Synthèse moderne de la condition des hommes et des femmes

Tant qu’on donna pour mission aux femmes de favoriser le génie de leurs maris, elles développèrent des compétences qui, pour apparaître parfois serviles voire subalternes, ne furent pas moins de véritables aptitudes. Il ne faut pas dénigrer les talents décoratifs et domestiques qu’elles déployèrent pour créer les conditions de la méditation et du repos masculins, leur apanage pendant longtemps. Elles attachaient, que ce fut par goût, coutume ou obligation, tous leurs efforts à permettre à une certaine grandeur de se développer dans... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juin 2022

Cause essentielle de la mauvaise éducation

Tout le mal de l’éducation vient de ce qu’on fait des enfants avant le temps où l’on serait pleinement en mesure de les éduquer. Les mères, qui ont à peu près l’âge de leur conjoint, ne sauraient attendre pour enfanter que celui-ci soit devenu sage ou sorti du travail pour s’atteler avec lui à cette œuvre délicate et essentielle en quoi consiste l’éducation d’un enfant. Mais je gage qu’un couple qui y accorderait toute sa science et ses efforts ne saurait manquer au succès de rendre cet enfant de beaucoup supérieur à tous ceux que... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 06:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
18 juin 2022

Activités de vacances

Je renouvelle mon mépris pour les activités de vacances par lesquelles, en général, on prétend ne s’être pas abandonné à végéter sur une plage ou devant la télévision. Tout ce qui ne sert pas à la bonne santé du corps et de l’esprit me paraît un abominable gaspillage de temps, et ni le corps correctement entretenu n’a besoin de cinq heures quotidiennes de marche, ni l’esprit efficacement conservé ne nécessite de connaître tel musée de la dentelle ou la maison de Victor Hugo : il ne s’agit encore que de prétextes à se tirer de la... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 08:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 juin 2022

Expliquer l'abstention

Pourquoi prétendre que l’abstention aux législatives traduit la supérieure et responsable préoccupation d’électeurs embarrassés par le piètre choix qu’on leur présente ? On leur attribue indûment la vertu retournée d’un vice, comme affirmer que l’obésité procède de la politesse ou de l’économie parce qu’on n’ose pas refuser la nourriture qu’on vous offre. En vérité, c’est plus évident : ils se moquent de ce scrutin, n’y trouvent pas d’intérêt, n’ont d’ailleurs sans le savoir peut-être pas tort, et l’on voudrait, pour se... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 06:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 juin 2022

Parler de son mal

Je trouve de la grandeur à dissimuler son mal, et uniquement de la vanité à l’exposer. Quand on a souffert avec sagesse, on sait qu’il n’y a rien à attendre de partager ses douleurs, si ce n’est que l’autre en tirera une espèce de moquerie ou de soulagement personnels. Mes plus grands maux sont ceux dont je parle le moins, parce que je me sentirais humilié d’entendre un Contemporain prétendre qu’il les comprend. La multiplication des bavards de la maladie et de l’inconfort est le symptôme d’une société sans pudeur qui ne demande qu’à... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 06:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juin 2022

Si les législatives étaient proportionnelles

Je n’entends pas les bizarres commentateurs qui se scandalisent de ce que les perdants des élections législatives ne disposent pas de place à l’Assemblée nationale : ces gens manquent de conséquence et n’ont pas encore compris qu’on y élit des individus et non des groupes. Faut-il insister pour que Mme Le Pen gouverne 42% du temps de la mandature au prétexte que c’est le score qu’elle a obtenu à la présidentielle contre M. Macron ? Est-ce la faute du scrutin lui-même si les Français ne sont pas assez fins pour considérer que... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2022

Esprit de convention : disparition

J’ai remarqué que les personnes très attentives à l’orthographe, comme c’est souvent le cas des professeurs, usent généralement d’idées banales et pleutres, comme on en lit souvent dans les bulletins scolaires. Chez eux, le respect d’une forme tient lieu de respectabilité : une digne tenue signifie la dignité, et il n’est pas besoin d’améliorer son intérieur. En accusant son adversaire de fautes superficielles, comme chaque fois qu’on le discrédite sur une erreur de syntaxe ou une liaison erronée, on induit aussitôt qu’il... [Lire la suite]
Posté par HenryWar à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]